Il faut retrouver les émotions des émotions !!

Nous vous avions déjà parlé de Joie, Colère, Peur, Tristesse et Dégoût, les habitantes de notre lieu de camp rencontrés le 2ème soir. Ils étaient accompagnés par leur fidèle ami Bing Bong, présent en toutes circonstances.

Or, Bing Bong est arrivé un soir tout troublé et accompagné d’un personnage un peu étrange, le Docteur Duturffe. Ils venaient nous apporter une nouvelle désagréable : les émotions perdaient la tête.

Toute la soirée, les enfants ont dû courir après une Joie colérique, une Colère peureuse, un Dégoût triste, une Tristesse joyeuse et une Peur dégoûtée, afin d’essayer de comprendre qui pouvait bien être responsable de ce grand chamboulement !

Après une journée un peu plus calme pour reprendre leurs émotions, nos louvettes et louveteaux se sont remis à la recherche des émotions des habitantes du lieu, qui étaient pour leur part devenues neutres : Joie ne souriait plus, Colère restait impassible aux piques lancés par un louveteau, Peur ne sursautait pas quand les louvettes lui faisaient « Bouh » par derrière, Dégoût n’avait plus de nausées à la vue des mains sales des enfants et Tristesse paraissait avoir épuisé toutes les larmes de son corps !

Objectif : redonner leurs émotions aux émotions ! Sacré boulot ! À leurs côtés dans ce défi qui paraissait bien compliqué, le Docteur Duturffe et quelques amis venus à la rescousse car bien embêtés de voir leurs amies se sentir « toute chose », comme disait Joie.

Le ninja et le vampire ont lancé des défis d’agilité aux enfants (pyramide de verre, transport de balle de tennis à la pelle, tir d’adresse) pour leur donner des points d’émotions qu’ils allaient échanger contre des expressions significatives des émotions perdues auprès d’une marchande.

Malheureusement, ces expressions ont laissé de marbre les émotions. Les enfants sont donc partis en mission pour reconstituer une légende leur révélant l’existence ancestrale d’une machine à l’origine des émotions. Cette machine fut reconstituée par le Docteur Duturffe et Bing Bong et mise à l’essai le soir-même. La participation de toutes les louvettes et louveteaux à la mise en marche de cette machine a permis de révéler un beau cadeau qui a éclairé une veillée mal commencée avec l’orage, une tente arrachée et des seaux d’eau sur la tête des téméraires restés dehors pour sauver le repas.

24h de folklore éprouvantes pour tout le monde, mais à la fin desquelles Colère est redevenue colérique, Peur peureuse, Joie joyeuse, Tristesse triste et Dégoût dégoûtée. Bing Bong, le Docteur Duturffe, les enfants et les responsables étaient tous bien soulagés de cet heureux dénouement.

Tout le monde s’est couché heureux et détendu, après la lecture habituelle d’un passage du Livre de la Jungle pour se calmer et dormir la tête pleine de belles images !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *