Les photos de la bataille de peinture !

Tant attendues, les photos de la bataille de peinture contre les Ombres qui volaient leurs émotions à Peur, Colère, Tristesse, Joie et Dégoût. Les louveteaux se sont bien battus et ont redonné de la couleur à la vie (et à leurs vêtements !!) 

Un parfum de hip-hop sous le soleil de novembre

En novembre, les éclais se sont retrouvés au CUJD pour une sortie à la journée regroupant les 2 unités Vercors et Bastille.

Au programme :

  • initiation au hip-hop avec Joakim Labrot le matin : on a pu apprécier les talents de certains éclais ; une chouette découverte

  • pique-nique partagé avec de belles quiches et cakes au rendez-vous
  • temps en équipe pour préparer le WE de janvier
  • Olympiades un peu spéciales, l’occasion de mettre à l’honneur d’autres qualités que la compétition : Handball-bouteille à 4 équipes, tour en pailles, jeu de l’horloge

Tout ça sous un beau soleil qu’on attendait pas pour cette mi-novembre, dans le magnifique parc du CUJD !

Merci à tous les éclais présents sur cette sortie, on vous attend plus nombreux encore pour le WE de décembre, pour permettre aux équipes d’avancer à fond sur leur WE de janvier !

Octobre nous revoilà !

Le récap de ce WE d’octobre arrive enfin avec un peu de retard !!

Nous nous sommes retrouvés à 15 éclais et 4 responsables dans le parc du centre aéré des Corniers à Vizille le samedi à 15h.

Une thèque, un poteau plus tard et un montage de tentes plus rapide qu’en septembre, une équipe d’éclais s’est lancée dans la préparation du repas, en revisitant la recette prévue à leur sauce. Au menu donc : salade de chou rouge, pommes de terre poêlées aux oignons et à la crème, fondue de légumes (poireaux, carottes) et gâteau au chocolat.

Le soir les éclais sont partis à la recherche du décodeur de la boîte noire de la Stargate à travers un jeu de l’oie revisité ! Puis les éclais de la Guilde ont accueilli deux nouveaux dans leurs rangs : Alexandre et Chloé. Une bonne nuit de sommeil sous les tentes a clôturé cette journée, et cette fois on n’a pas eu froid !

Dimanche matin, décrassage et poêle pour fêter l’arrivée des nouveaux (Benjamin, Janis, Chloé et Oscar)

 

Puis chaque équipe a profité d’un grand temps ensemble pour commencer à construire le WE de janvier que les éclais vivront en autonomie. Entre construction de l’identité de l’équipe, vie scoute et préparation du WE de mars, les idées ont émergé tranquillement. Charge aux éclais de continuer sur les prochaines rencontres.

Pour finir ce WE, notre ami Personne est revenu nous rendre visite. La boîte noire nous a révélé 2 des derniers mondes visités par Personne, et les éclais ont choisi où ils se rendraient. Nous sommes ainsi partis dans le Cyberworld où des épreuves de bataille navale, parcours de coordination, et persévérance ont permis aux éclais de découvrir 1 élément d’identité de Personne : il adore la raclette !

Vous pouvez revoir vos bonnes têtes de vainqueur lors des épreuves sur les photos…

Allez à bon entendeur, salut et à bientôt

Un beau WE de rentrée sous le soleil pour les éclais

Nous voilà de nouveau en septembre, et le beau soleil de ce WE a accueilli anciens et nouveaux éclais à Miribel les Echelles pour notre WE de rentrée.

Un lieu magnifique face à la Chartreuse a servi de cadre à nos jeux.

Après un petit jeu de présentation pour permettre aux nouveaux de découvrir l’unité, place au montage de tentes ! Le temps libre qui suit a réuni une bonne moitié de l’unité autour d’un petit foot …

Tandis que Samuel accompagné d’Eloi et Alexandre préparent un beau feu qui réjouira notre soirée.

Un bon repas nous réunit, au menu : salade de tomates, riz aux carottes et champignons à la crème et compote de pommes. Puis les éclais papotent autour du feu, pendant que les resps se préparent !!

 

La nuit tombe et c’est le moment choisi par une inconnue pour pointer le bout de son nez. Perdue après un long voyage entre les mondes et les époques, ce personnage souffre d’amnésie. Accompagnée de 2 amis trouvés en Chine (Tin-Tin) et dans les années 80(Mike), « Personne » nous demande de l’aider à retrouver un objet qui fait partie de son identité et lui permettra de retrouver son nom et ses origines. C’est parti pour 45 mn de défis permettant de débloquer les indices sécurisés qui débouchent sur une phrase à reconstituer qui nous indique la cachette de la « StarGate miniature ». Grâce à elle, les éclais voyageront désormais avec « Personne » pour retrouver ses origines. De nouvelles aventures nous attendent.

La fin de veillée nous retrouve avec quelques chants partagés autour du feu avant un repos bien mérité.

Au matin c’est le top :  petit dèj face aux falaises ensoleillées de la Chartreuse : on profite de la vue…

Puis c’est décrass’ et une partie de balle assise pour se mettre en jambes.

Les éclais continueront la matinée avec une découverte de la progression personnelle et des Talents pour les nouveaux et une piqûre de rappel pour les anciens.

Et pour finir ce beau WE, un grand jeu s’impose… Tin-Tin curieux cherche à connaître ces nouveaux compagnons d’aventure qu’on dit « scouts ». Il paraît que ce « scoutisme » tombe dans l’ignorance. Autour d’un plateau de jeu, les éclais partent récupérer les « trésors fondamentaux du scoutisme ». Stratégie, coopération et défis dans tous les domaines sont nécessaires. Les éclais s’amusent, s’affrontent pour développer leur habileté, leur créativité, leur puissance, mais aussi leurs capacités d’observation/mémorisation et leur connaissance du mouvement. Après 1h30 de jeu, ils finissent par réunir 7 trésors sur 8. Bien joué !

  

On se quitte sur un bon goûter et on se dit à bientôt… Rendez vous le 13 et 14 octobre pour un nouveau WE campé.

Les photos du camp d’été des Eterlous

Voici les photos du camp des Eterlous, profitez en pour faire resurgir les souvenirs de ces moments inoubliables pour les loulous ! 

La vie est belle dans les tentes

Les grands marcheurs en départ pour l’explo

Colère Joie et Dégoût vous servent le goûter !
Une jolie table musicale pour la sizaine des Explorateurs

Une dernière avant de se dire au revoir

Il faut retrouver les émotions des émotions !!

Nous vous avions déjà parlé de Joie, Colère, Peur, Tristesse et Dégoût, les habitantes de notre lieu de camp rencontrés le 2ème soir. Ils étaient accompagnés par leur fidèle ami Bing Bong, présent en toutes circonstances.

Or, Bing Bong est arrivé un soir tout troublé et accompagné d’un personnage un peu étrange, le Docteur Duturffe. Ils venaient nous apporter une nouvelle désagréable : les émotions perdaient la tête.

Toute la soirée, les enfants ont dû courir après une Joie colérique, une Colère peureuse, un Dégoût triste, une Tristesse joyeuse et une Peur dégoûtée, afin d’essayer de comprendre qui pouvait bien être responsable de ce grand chamboulement !

Après une journée un peu plus calme pour reprendre leurs émotions, nos louvettes et louveteaux se sont remis à la recherche des émotions des habitantes du lieu, qui étaient pour leur part devenues neutres : Joie ne souriait plus, Colère restait impassible aux piques lancés par un louveteau, Peur ne sursautait pas quand les louvettes lui faisaient « Bouh » par derrière, Dégoût n’avait plus de nausées à la vue des mains sales des enfants et Tristesse paraissait avoir épuisé toutes les larmes de son corps !

Objectif : redonner leurs émotions aux émotions ! Sacré boulot ! À leurs côtés dans ce défi qui paraissait bien compliqué, le Docteur Duturffe et quelques amis venus à la rescousse car bien embêtés de voir leurs amies se sentir « toute chose », comme disait Joie.

Le ninja et le vampire ont lancé des défis d’agilité aux enfants (pyramide de verre, transport de balle de tennis à la pelle, tir d’adresse) pour leur donner des points d’émotions qu’ils allaient échanger contre des expressions significatives des émotions perdues auprès d’une marchande.

Malheureusement, ces expressions ont laissé de marbre les émotions. Les enfants sont donc partis en mission pour reconstituer une légende leur révélant l’existence ancestrale d’une machine à l’origine des émotions. Cette machine fut reconstituée par le Docteur Duturffe et Bing Bong et mise à l’essai le soir-même. La participation de toutes les louvettes et louveteaux à la mise en marche de cette machine a permis de révéler un beau cadeau qui a éclairé une veillée mal commencée avec l’orage, une tente arrachée et des seaux d’eau sur la tête des téméraires restés dehors pour sauver le repas.

24h de folklore éprouvantes pour tout le monde, mais à la fin desquelles Colère est redevenue colérique, Peur peureuse, Joie joyeuse, Tristesse triste et Dégoût dégoûtée. Bing Bong, le Docteur Duturffe, les enfants et les responsables étaient tous bien soulagés de cet heureux dénouement.

Tout le monde s’est couché heureux et détendu, après la lecture habituelle d’un passage du Livre de la Jungle pour se calmer et dormir la tête pleine de belles images !

 

Découverte du scoutisme à travers son histoire et les coins de sizaine

Que de temps passé depuis les dernières nouvelles ! Nous avons été pris dans le tourbillon de la vie du camp et avons un peu délaissé ce blog, mais nous revoilà pour vous conter nos aventures !

(Malheureusement, des problèmes de connexion ne nous permettent pas de publier des photos avec cet article, mais celles-ci arriveront très bientôt, promis !)

Nous nous étions quittés sur le début des installations des coins de sizaine. En effet, chaque sizaine (groupe de 6 louvettes et louveteaux) s’est appropriée un petit coin de la forêt voisine pour construire leur coin rien qu’à eux et s’y installer confortablement. Après un beau travail d’équipe, des idées foisonnantes et l’apprentissage de nouvelles techniques de froissartage, noeuds et de manipulation des outils, nos louvettes et louveteaux ont pu partager dès mercredi un premier goûter dans leur coin de sizaine, suivi d’un repas le vendredi, pour lequel chaque groupe a invité un.e responsable à partager sa tablée.

Cette installation en coins de sizaine a donc permis aux enfants de construire eux-mêmes des installations qu’ils utilisent par la suite, un élément important dans le scoutisme.

Pour renforcer cette connaissance du scoutisme, les louvettes et louveteaux sont partis mercredi soir à la rencontre de grands personnages ayant contribué à la naissance et à l’évolution du scoutisme depuis le début du 20ème siècle :

Sir William Smith, fondateur des boy’s brigade aux États-Unis, ayant inspiré à Robert Baden-Powell en 1907 son livre « Scouting for boys » qui fut le point de départ du scoutisme et dans lequel on retrouve ses 5 principes : Santé, Sens du Concret, Personnalité, Service, Sens de Dieu. Sa sœur, Agnès Baden-Powell, qui a décliné les camps pour garçons de son frère en camps pour filles et fonde alors le mouvement des guides en 1910. Enfin, les sœurs Angela et Vera Barclay ayant permis en 1916 aux plus jeunes de rejoindre le mouvement scout en créant la branche des louveteaux pour les 8-12 ans et en rédigeant le 1er livre de la pédagogie louveteaux inspiré du Livre de la Jungle. Nos louveteaux et louvettes ont aussi rencontré un louveteau ayant participé au 1er Jamboree, rassemblement mondial du scoutisme, qui s’était tenu en 1920 à Londres.

Arrivée et découverte du camp

Après une semaine de pré-camp pendant laquelle vos 9 dévoués responsables de se sont donnés corps et âme pour préparer les installations, celles-ci étaient prêtes à recevoir les enfants à leur arrivée lundi 9 juillet au matin.

Montage de la table prépa bouffe par Nellie et Camille
Noé s’attelle à la table d’U
Les titas n’attendent plus que leurs bâches !

Après 1h de train depuis Lyon et Grenoble, les Éterlous grenoblois et les louveteaux de Lyon Levant se sont retrouvés à Chambéry pour rejoindre ensemble le camp en bus.

Les premières activités ont permis aux louveteaux des deux meutes de faire connaissance et de partir à la découverte du camp. Le montage des tentes fut un peu chaotique, mais chacun a finalement pu s’installer tranquillement dans son nouveau palace pour les deux semaines à venir. Palaces qu’ils ont rejoints avec plaisir après une belle journée chaude et ensoleillée et la rencontre avec les habitants du lieu : Bing Bong et ses amis Joie, Colère, Tristesse, Dégoût et Peur.

On apprend à se connaître à l’arrivée au camp : « Bonjour Christine et Fantine ! »
Salut Louis !
Une choré ?! Pas vraiment ! On fait des groupes pour apprendre à connaître l’autre meute !
Rose, Pétronille, Sixtine, Claudie, Romane et William : ils ont tous 3 frères et sœurs ou plus !
Marin, Théo, Rose, Sixtine, Romane, Lou : ils ont 8 ou 9 ans.
Enfin ! Les tentes sont montées !
Dégoût, Tristesse, Bing Bong, Joie et Colère (de gauche à droite) attendent leur ami Peur !
Objectif : reconstituer le blason du camp !

Le lendemain, le camp s’est réveillé tranquillement sous les douces notes du saxophone de Victor, avant un petit décrassage collectif et le début des installations de leur coin de sizaine en forêt. Tout le monde a déjà presque pris ses marques et attend la suite des aventures avec impatience !

Projet pédagogique

Cet été nous avons décidé d’axer notre projet pédagogique selon 3 axes :

  • Développer l’estime et la confiance en soi pour se mettre au service de la meute par : 
    • L’expression personnelle : dépasser sa timidité, donner son avis, exprimer ses besoins, ses émotions
    • La découverte de ses talents et potentiels via les Pistes et différents jeux et les partager avec les autres
    • L’auto-évaluation pour ne pas dépendre du regard d’autrui, reconnaître ses réussites et se fixer des objectifs
    • La recherche commune de solutions pour améliorer l’organisation de la vie du groupe et résoudre des conflits : découverte de la Communication Non Violente et mise en place de médiations, conseils
    • La prise de responsabilités au service de la meute
    • Le service : apprendre à rendre service dans la bonne humeur, valeur fondamentale du scoutisme que nous souhaitons développer pour permettre aux enfants non seulement de se sentir utiles, mais aussi de découvrir le plaisir de donner de soi-même et voir le résultat de son action sans attendre de récompense : Oser la Nécessaire Générosité !!
  • Développer l’autonomie et la débrouillardise par la simplicité volontaire et la vie dans la nature :

La simplicité volontaire c’est faire le choix de vivre simplement sans forcément tout le confort moderne, pour se recentrer sur les bons moments partagés et la nature qui nous environne. 2 semaines en pleine nature sans sollicitations technologiques ça fait un bien fou, et on veut en faire profiter à fond les enfants

Partir en camp c’est déjà un grand pas vers l’autonomie pour les enfants, mais en apprenant à s’impliquer dans la vie quotidienne, à s’installer en pleine nature, on prend conscience qu’on a pas besoin de tout ce confort moderne pour vivre, et on apprend à se débrouiller avec moins, ce qui développe la créativité et l’autonomie ! Nous mettrons l’accent sur :

  • Etre responsable de ses affaires : ranger, faire sa lessive, faire son sac d’Explo
  • Monter, et entretenir sa tente
  • Réaliser des assemblages et constructions en bois pour s’installer confortablement
  • Utiliser les éléments naturels pour s’installer et créer un lieu de camp agréable

Cet axe sera principalement vécu à travers la vie quotidienne, les Pistes, les coins de Sizaine, l’Aventure et l’Explo, mais aussi beaucoup les temps libres où les louveteaux/louvettes s’approprient le camp, et s’immergent dans cette vie en pleine nature si riche !

  • Elargir son champ de vision et développer son esprit critique en s’interrogeant sur le monde : s’engager dans une spiritualité consciente
    • S’engager dans une démarche éco-responsable : s’interroger sur pourquoi on fait ça ? Quel impact ? Faire des choix éco-responsables.
    • Réfléchir à la signification de son engagement/sa Promesse scoute et des valeurs de notre mouvement, en particulier la solidarité.
    • Partager son opinion et écouter celle des autres sur des sujets qui posent question

Nous mettrons en place des moments de discussion et d’échange pour permettre aux enfants d’exprimer ce qu’ils vivent lors des activités scoutes (jeux, veillées, services, constructions, randos) qui sont les moments où sont réellement vécues ces valeurs. Les Mospi seront l’occasion de découvrir la Bible, d’écouter ce qu’elle veut dire pour les croyants, et d’exprimer ce qu’elle veut dire pour soi. Des Moments de louange seront proposés à ceux qui le souhaitent pour partager la joie de croire en Dieu.

Les actions de service avec des intervenants permettront de découvrir la biodiversité de la région, et de s’interroger sur l’impact de nos actions.

Nous souhaitons les aider à se rendre compte de ce qui fait vivre le scoutisme afin qu’ils en soient conscients et fiers et le vivent encore plus fort !

L’Aventure : le projet de la Meute qui nous réunit dans un même objectif

L’Aventure  permettra aux enfants de s’approprier le lieu de camp en l’aménageant selon leurs envies, et de développer leurs compétences. Avec des Conseils réguliers ils pourront décider ensemble de son organisation et réaliser de superbes constructions et décorations que vous pourrez découvrir en fin de camp. Notre ambition est de rendre les enfants pleinement acteurs de leur camp tant à travers l’Aventure qu’à travers les Pistes et Jeux qui leur permettront de créer des activités selon leurs envies et d’exploiter leurs talents ! Ensemble ils vont construire, imaginer, et apprendre à s’écouter et prendre en compte les idées et envies des autres pour créer de plus belles choses ENSEMBLE…